Home » By Subject » Law
 
Ostad Elahi et la traditionDroit, philosophie et mystique en Iran
by Soudabeh Marin. — Book in French. Ce premier volume est consacré à la généalogie, à la biographie et à la philosophie du droit d’Ostad Elahi. L'auteur a reçu le prix Bordin de l'Académie française pour cet ouvrage… (Details)
42.50 €
Ostad Elahi et la modernitéDroit, philosophie et magistrature en Iran
par Soudabeh Marin. — Book in French. Ce second volume est consacré à la carrière professionnelle d’Ostad Elahi au sein du Ministère de la Justice en Iran. L'auteur a reçu le prix Bordin de l'Académie française pour cet ouvrage… (Details)

42.50 €
Dire le droit en Égypte pharaonique. Contribution à l'étude des structures et mécanismes juridictionnels jusqu'au Nouvel Empire
by Alexandra Philip-Stéphan. — Book in French. Analyse de l'appareil judiciaire et des procédures juridictionnelles jusqu'au Nouvel Empire (1500 avant notre ère)…

Details in French
 | Buy

59.00 €
Actes du Congrès d'Ottignies à Louvain-la-Neuve, 26-28 août 2004

79.00 €
The Passage "trans Tiberim" and the Debt Bondage in Early Rome
= Paper =
 
En droit romain primitif, le débiteur était obligé à payer ses créances avant la fin de l’année en cours. La garantie de la dette se réalisait avec l’aide du serment aux dieux. Aux temps historiques, ces dieux étaient Jupiter et Saturne, apparentés aux dieux védiques Mitra et Varuṇa. En cas de non-paiement de la dette, le débiteur est considéré comme un violateur de serment, qui ne pouvait se trouver où se trouvait le dieu offensé par lui. Le débiteur devait quitter le territoire romain à la fin de l’année. S’il ne le faisait pas volontairement, il était vendu en Étrurie, où il perdait son statut civil et sa liberté. La procédure de condamnation des débiteurs insolvables de la loi des XII Tables montre que le chemin qui mène au Tibre était analogue au voyage qui mène vers l’autre monde, au règne de la mort.
 
/
Jurés et échevins : faux jumeaux ? Une lecture des chirographes de Braine-le-Comte (XVe siècle)

9.50 €
Le “jugement des pairs” dans le diocèse de Liège aux XIe et XIIe siècles. Quelle est la portée exacte de cette locution ?

9.50 €
Droit et rémission princière en Roman Pays de Brabant au XVIe siècle

9.50 €
Les juges de paix dans l’arrondissement de Mons du Directoire à l’Empire

9.50 €
La ville et le crime : Nivelles (1350-1550)

9.50 €
L’usage de la poésie dans le De Legibus
= Paper =
 
This article fits in a research about the way Cicero reads Plato, especially in his political work. In the De Legibus, Cicero, like Plato in his Laws, uses legislative preambles, which have connections with poetical processes. But, while, in Plato, these preambles come within the idea that poetry plays a part in persuasion, as well as in education, in Cicero, the preamble’s notion is to be distinguished from the Platonician example. Cicero does not have the same vision neither of poetry nor of the preamble. According to him, their aim is neither to persuade nor to educate. Instead, he tries to restore the old process of carmen, a religious preamble to Roman law. In this way, Cicero restores the legislative process, by giving it a new dimension. He also places the poetic language within the legislative process, and therefore within the Roman political space, without making it lose its other dimensions.
 
/
Droit et religion en Asie Mineure : autour de la reconsacration comme sanction juridique chez les Hittites
= Paper =

Both legal and religious texts show an interesting coherence as far as the expression appa šuppiyahh- is concerned. Through the analysis of certain passages in Muwatalli’s prayer and various Hittite legal provisions, where the verb is mentioned, it is possible to discover in which ways ‘reconsacration’ was mostly used as a reference to indicate how specific spaces or locations were supposed to be reestablished in their lost cleanliness and purity as a result of the reparation imposed. From that perspective, we conclude that the legal consequence of resacralization, required in documents on law and allusions to public or private worship, always implies the necessary enforcement of a religious order whose balance had been affected by an impious or illegal activity.

9.50 €