Les Templiers et l'Hôtel-Dieu de Lessines (Roman)

Les Templiers et l'Hôtel-Dieu de Lessines (Roman)

ISBN: 978-2-87457-074-2
: 14.90 €

par Xavier JACQUE, 192 pages

Roman

Si le Trésor des Templiers a excité l’imagination de milliers de passionnés d’Histoire, la thèse selon laquelle ce trésor est caché en tout ou en partie dans le Hainaut belge est peu connue.
Partant de ce postulat, l’auteur nous emmène dans une épopée qui démarre en 1307 et qui se situe tant dans le sud de la France que dans l’ouest de la Belgique. On apprend ensuite comment ce trésor aurait été déplacé et dissimulé en l’Hôtel Dieu de Lessines.

Ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’il y aurait été redécouvert, ce qui nous permet de vivre dans ce fabuleux bâtiment, qui existe toujours et qui se visite, comme si nous y étions.

Aurons-nous la chance d’avoir la révélation de sa cachette exacte ?


Extrait : Les premières lignes…

1307

Poitiers, le 5 mai 1307
Jacques de Molay, Grand Maître du Temple, est un peu impressionné de rencontrer le souverain pontife en ce lieu totalement inconnu. Il n’y a même pas un an qu’il a quitté Chypre, siège de l’Ordre des Templiers depuis la chute d’Acre en 1291, et il ne s’est toujours pas habitué à ce climat tempéré et humide. Autrefois, en mai, il souffrait déjà de la chaleur avec tous ses compagnons d’armes. En revanche, Poitiers était agréable, accueillante et propre. Il se dirigea vers la curie, placée sous la protection de Philippe le Bel, dont l’Ordre ne dépend évidemment pas. Seul le pape a autorité sur ses membres, et c’est bien d’aspects très religieux qu’il va s’entretenir avec lui aujourd’hui.
Le pape Clément V l’accueillit avec un sourire bienveillant et demanda longuement de ses nouvelles, de même qu’un descriptif de l’Ordre à ce jour. Le pape écoutait en fixant le carrelage de pierres blanches.
Il indiqua ensuite au Grand Maître qu’il souhaitait vivement la relance d’une nouvelle croisade. Le tombeau du Christ restait menacé. De plus, il souhaitait la réunion de ces deux Ordres assez semblables, celui des Templiers avec celui des Hospitaliers. Jacques de Molay reprit de vagues arguments déjà utilisés autrefois pour indiquer au souverain pontife que le moment était mal choisi.
Peu à peu, le sourire du pape fit place à un faciès moins aimable.
« Et vos procédures de réception et d’absolution de vos frères se passent-elles tout aussi bien ? » La question claqua dans la pièce nue. L’air sembla manquer un moment au Grand Maître.
« Il m’a été raconté que cette cérémonie commençait par le reniement de notre Seigneur Jésus-Christ en crachant par trois fois sur un crucifix. L’officiant embrasserait ensuite le bas de l’épine dorsale, puis le nombril et enfin la bouche de chaque jeune candidat. Si ces crimes sont moins graves que s’ils étaient commis avec des personnes du sexe faible, il conviendrait de ne pas les commettre lors de cérémonies religieuses ! »…


Contenu

- Première partie. 1307
- Deuxième partie. 1649
- Postface
          • L'Hôtel-Dieu au XIIIe siècle
          • Les Templiers et l'Hôtel-Dieu au XXIe siècle
          • Pistes de lecture
         Avec 13 photos couleurs de l'Hôtel Dieu de Lessines et de son Musée.


L'auteur
Xavier Jacque  

Né à Bruxelles en 1953, Xavier JACQUE a toujours aimé l’écriture… des autres. Jeune retraité, il s’est dit qu’il allait à son tour tenter de faire plaisir aux autres en écrivant lui-même !

Enseignant, il a consacré la plus grande partie de sa carrière aux enfants hospitalisés. Il a cherché à maintenir le niveau scolaire de ces jeunes malgré cet accident de la vie qui les a menés à l’hôpital. Mais au début des années 90, il allait faire une rencontre capitale dans sa vie, celle d’un bâtiment ! L’Hôpital Notre Dame à la Rose à Lessines. A chaque visite, il quittait ce lieu avec regret. C’est pourquoi il a investi beaucoup de temps pour mieux connaître son histoire, à tel point qu’il assure aujourd’hui des visites guidées de ce lieu encore trop peu connu des Belges eux-mêmes.

Puisse son premier roman donner envie de découvrir ou de redécouvrir cet Hôtel Dieu qui sort à peine de douze années d’une profonde rénovation. Avec un regard particulier après avoir découvert les événements décrits qui se seraient déroulés aux XIVe et XVIIe siècles…

 

On en parle dans les médias…

- Émission sur Notélé : http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=27971&Itemid=31 (26 novembre 2013)M. François Dessy
- Courrier de l'Escaut (François Dessy, Novembre 2013)