Apprendre l'égyptien > | l'hébreu > | le latin > | le sanskrit >
 
ISBN: 978-2-87457-124-4 | EAN: 9782874571244
REF. HIST12_103KEN
/

Le renouveau de l'orientalisme à l'Université catholique de Louvain. La réintroduction des études orientalistes à la Faculté de théologie par Jean-Théodore Beelen et ses successeurs

>>> Remise 5%


= Article =

par Leo KENIS, dans Luc COURTOIS (éd.), Les études orientales à l’Université de Louvain depuis 1834. Hommes et réalisations (Histoire, 12), Éditions Safran, Bruxelles, 2021.



Au sein de l’Université catholique de Louvain, rétablie en 1834, un nombre restreint de cours de langues orientales avaient été établis à la Faculté de théologie. De 1836 à 1875 l’enseignement de ces cours fut assuré par le néerlandais Jean-Théodore Beelen (1807-1884), professeur d’Écriture sainte. Ses publications orientalistes étaient centrées sur la philologie hébraïque et araméenne et sur l’édition de documents syriaques du christianisme ancien. Beelen forma un groupe remarquable de chercheurs en langues sémitiques, surtout syriaque, dont deux continuèrent son travail : Thomas-Joseph Lamy (1827-1907), son successeur à la chaire d’Écriture sainte et en langues sémitiques, et Jean-Baptiste Abbeloos (1837-1906), qui nommé recteur en 1887, fut un grand promoteur des recherches orientalistes à l’Université de Louvain. Bien que pour ces théologiens-philologues, l’orientalisme demeurât plutôt une science auxiliaire de la théologie, ils réussirent néanmoins, avec leurs collègues de la Faculté de lettres, à jeter les bases du renouveau de l’orientalisme à l’Université de Louvain.


Mots clé : Université de Louvain ; Faculté de théologie – orientalisme XIXe siècle ; Beelen, J. Th. (1807-1884)

--------------------------------------------------------------

Voir l'ouvrage | Voir les autres articles de l'ouvrage