Héliopolis d'Égypte
ISBN: 978-2-87457-111-4 | EAN: 9782874571114
Collectif, sous la dir. de Marie-Cécile Bruwier et Florence Doyen

Coll. Connaissance de l'Egypte Ancienne, 19
156 pages, 21 x 29,7 cm
En préparation
/

Héliopolis d'Égypte

La Ville du Soleil


Description | Les auteurs | Sommaire

L’histoire de Masr al Gadîda, l’Héliopolis d’Égypte, remonte à la nuit des temps. Sa situation géographique et son histoire en ont fait un lieu de passage et de rencontres culturelles multiples depuis l’Antiquité.

À l’époque pharaonique, elle est le berceau d’un temple dédié au culte du Soleil ; la ville nommée par les Grecs « Cité du Soleil », Héliopolis, renommée par la science et le savoir de son clergé, attire de nombreux savants et philosophes tels Platon. La ville et le temple antiques ont été démantelés. In situ, subsiste un seul des nombreux obélisques qui s’y dressaient autrefois. Le toponyme arabe Aïn Chams (« Source du Soleil ») conserve la mémoire du temple antique. Les fouilles archéologiques contemporaines révèlent des pans méconnus de ce passé prestigieux.

Au sud du site antique, une tradition médiévale situe à Matareyya (Matarieh) un lieu de séjour de la « Sainte Famille » chrétienne. Elle a entraîné des pèlerinages à cet endroit pendant des siècles. Nombre de voyageurs occidentaux et orientaux rapportent leur visite en ces lieux.

C’est à proximité de ces endroits chargés d’une histoire plurimillénaire qu’au début du XXe siècle, l’industriel belge Édouard Empain ainsi que Boghos Nubar élaborent le projet d’une nouvelle cité moderne sortie des sables du désert, l’Héliopolis moderne, connue sous le nom de Masr al Gadîdah (le « Nouveau Caire » ou la « Nouvelle Égypte »).

Lieu de rencontre entre les cultures d’Orient et d’Occident depuis des millénaires, l’Héliopolis moderne témoigne aussi des liens culturels privilégiés entre la Belgique et l’Égypte.

Les auteurs

Marie-Cécile Bruwier. — Musée royal de Mariemont
Marie-Astrid Calmettes. — Institut d’égyptologie Khéops, Paris et Université libre de Bruxelles (CIERL)
Christian Cannuyer. — Faculté de Théologie catholique de Lille et Président de la Société Royale Belge d’Études Orientales
Florence Doyen. — Université libre de Bruxelles (CIERL) et Egyptologica a.s.b.l.
Mercedes Volait. — Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire InVisu, Paris

Sommaire

Préambule, par Serge Hustache
Préface, par Sibille de Cartier
Avant-propos, par Jean Boghossian
Introduction, par Marie-Cécile Bruwier 

Iounou — Héliopolis dans l’antiquité pharaonique
La religion d’Iounou :  cosmogonie et monothéisme originel, par Marie-Astrid Calmettes
Iounou – Notices, par Marie-Cécile Bruwier et Florence Doyen
Introduction. — La création. — De un à trois. — Adorer Rê. — Obélisques d’Héliopolis dans le monde

Matarieh — Héliopolis dans la tradition chrétienne
Matarieh, le séjour héliopolitain de la Sainte Famille, par Christian Cannuyer
Matarieh – Notices, par Marie-Cécile Bruwier
La fuite en Égypte

Masr al-Gadîda — Héliopolis, la ville fondée par Édouard Empain
Une « affaire immobilière pour le moins originale » : l’Héliopolis du baron Empain et du pacha Boghos Nubar, par Mercedes Volait
Masr al-Gadîda – Notices, par Marie-Cécile Bruwier et Florence Doyen
Héliopolis et le baron Empain

Bibliographie sommaire

Mots-clés

Archéologie | Égypte


À voir aussi









« Précédent | Suivant »