Recensement des édifices et maisons de Bruxelles
ISBN: 978-2-87457-091-9 | EAN: 9782874570919
par Jean-Louis Van Belle

Coll. Témoins d'Histoire, 4
492 p. (beau livre en N&B relié) + grand plan en couleurs
2017
79.00 €

Recensement des édifices et maisons de Bruxelles

par le Sieur de Chassey en 1597-1598

Avant-propos rédigé par Gustaaf Janssens,
Chef de Section honoraire aux Archives générales du Royaume
Archiviste honoraire du Palais royal

avec la collaboration de Jan Caluwaerts et Albert Méhauden

DescriptionL'auteur | Table des matières | Du même auteur | On en parle

Recensement ordonné par Philippe II
En 1597, Philippe II, dans sa volonté de pouvoir loger le personnel de la cour, ordonna à son fourrier – son aposentador mayor, Benoît Charreton, seigneur de Chassey – d’effectuer un recensement des édifices bruxellois afin de déterminer les maisons aptes à pouvoir accueillir ces personnes.

Le Seigneur de Chassey
Le Sieur de Chassey, originaire de Franche Comté, qui avait occupé au préalable de hautes fonctions, était précédé d’une fâcheuse réputation qui le mena en prison au Treurenberg et à Malines. Mais Philippe II, qui le tenait en estime pour service rendu, le fit libérer et lui confia cette mission dont il s’acquitta remarquablement, en compagnie d’un représentant de la ville.

Les maisons et édifices bruxellois…
Ainsi, du 1er décembre 1597 à la fin mars 1598, il visita, rue par rue, les diverses maisons bruxelloises en compagnie d’un représentant de la ville. Ils notèrent avec minutie pour les édifices concernés : le nombre de pièces par maison, en les localisant par niveau (rez-de-chaussée, étages), leur mode éventuel de chauffage (poêle, âtre), leur fonction (cuisine, comptoir, boutique, sallette), et la présence rarissime de cabinets d’aisances..

…et leur propriétaire

À côté de ces données techniques, les noms des propriétaires, locataires et souvent leur profession, sont renseignés, de même que l’enseigne de la demeure. À cela s’ajoutent les noms des bénéficiaires des logements, souvent des Espagnols.
C’est dire que les dizaines de milliers de données que renferme ce manuscrit de 652 pages présentent un portrait inégalé de Bruxelles à l’extrême fin du XVIe siècle.

Who’s who bruxellois
Inutile de dire l’importance de la masse de données livrées désormais à la sagacité des chercheurs.
On pense aussitôt aux historiens, aux généalogistes, ainsi qu’aux membres des lignages qui vont pouvoir localiser l’habitat de leurs ancêtres – voire à côté de qui ils habitaient –, comprendre leurs relations familiales, percevoir leur état de fortune (propriétaire ou locataire, maison imposante en nombre de pièces, etc.) ; les sociologues verront le groupement de personnes exerçant le même métier habiter le même quartier, la même rue. Bref, une approche d’un «  Qui est qui » bruxellois à la fin du xvie siècle est désormais envisageable. Mais ce serait oublier les historiens du bâti qui pourront déterminer la « maison type » de Bruxelles, et les multiples personnes, près de 650 liées à la Cour qui sont ici connues.

Texte intégral, analyse, index et plan
Après une présentation du manuscrit, ainsi que l’analyse des données récoltées, l’auteur présente l’édition – annotée – du texte intégral, suivie de l’index comprenant plus de huit mille entrées (anthroponymes, toponymes, odonymes, enseignes). En annexe, un plan permet de suivre pas à pas, rue par rue, jour après jour, et parfois même demi-journée par demi-journée, l’enquête très intrusive menée par les recenseurs.

Le manuscrit exceptionnel, publié ici dans son intégralité, est totalement inédit. Il vient d’être découvert dans les archives d’un particulier…
Ce livre et son riche index sont donc une invitation aux chercheurs de poursuivre leurs investigations et de participer ainsi au renouvellement de l’histoire de Bruxelles avant l’incendie de 1695.
 

L'auteur



Docteur en histoire, Jean-Louis Van Belle a principalement consacré ses recherches à l'industrie de la pierre sous l'Ancien Régime.
Il s'est en outre fait une "spécialité" de découvrir des documents d'archives aussi rares qu'importants conservés chez des particuliers et donc inconnus des chercheurs…

Table des matières

Avant-propos
par Gustaaf Janssens, Chef de Section honoraire aux Archives générales du Royaume et Archiviste honoraire du Palais royal

Première partie. Introduction
I. Le Manuscrit
     1. Description codicologique
     2. Nature du contenu
     3. Histoire du document
     4. Origine et cause de ce recensement
     5. Dates de la réalisation de ce recensement
II. L’auteur du recensement
     1. Notice biographique
     2. Date et lieu de sa mort
III. Le recensement et son contenu
     1. Enquêteurs
     2. L’enquête
     3. Le nombre d’édifices
     4. Nombre de pièces
     5. Les pièces et leur chauffage
     6. Sallettes
     7. Garde-robes
     8. Boutiques
     9. Comptoirs
     10. Cabinets
     11. Écuries
     12. Les métiers
     13. Les logés
     14. Les exemptés de cette charge
     15. La domonymie
     16. Un Who is who bruxellois à la fin du xvie ?
     17. Le cas des peintres
Conclusion
Postface
Abréviations et bibliographie

Deuxième partie. Le manuscrit, texte intégral
Folio 1 à 326

Troisième partie. Utilitaires
Index
Plan de la Ville de Bruxelles en 1576



Extrait du Plan de la Ville de Bruxelles par Georg BRAUN et Franz HOGENBERG, 1576 (AVB)

On en parle

"C'est avec beaucoup de plaisir que je vous félicite pour la réalisation de la publication de ce document d'archive important. L'auteur a vraiment accompli un travail avec une patience d'ange, d'abord pour transcrire le texte, ensuite pour constituer l'index. Ce qui est bien aussi, c'est qu'il a fait une première synthèse. Cet ouvrage est sans doute unes des l'étoiles majeures du firmament des éditions Safran. Félicitations pour la qualité de l'édition." (F.D.)

"Je me suis plongé dans le livre dès réception. C'est du grand art, tant pour le fond que pour la présentation. Félicitations à l'auteur et à l'éditrice !" (P.V.)

"Je puis vous dire que je l'ai dévoré !" (P.L.)

“Een bijzonder interessante publicatie van de hand van Jean-Louis Van Belle, met name voor genealogen met voorouders in Brussel ten tijde van Filips II van Spanje en de Spaanse Nederlanden. Het gaat om de publicatie van een onuitgegeven handschrift dat werd ontdekt in de archieven van een particulier. Beroepsgenealoog Jan Caluwaerts uit Leuven werkte mee aan de totstandkoming van het boek.” (P. Vanhoucke, Familiekunde)


À voir aussi











 
« Précédent | Suivant »