Le maître de la Taïga. La vie légendaire d'un tigre de Mandchourie
ISBN: 9782960037159
Bande dessinée
320 pages
2004
47.70 €
25.00 €

Le maître de la Taïga. La vie légendaire d'un tigre de Mandchourie

L'auteur | Sommaire | Visualiser quelques pages en PDF | Acheter

Voici l’histoire du Grand Van, tigre fameux de l’Extrême-Orient, en voie de disparition si on n'y prend garde. Dans cet ouvrage exceptionnel – dont le volume de 320 pages équivaut à six albums – ce n’est plus l’homme qui est la figure centrale mais le « Maître de la Taïga » décrit avec tant de verve par Nicolas Baïkov et dessiné avec tant de précision et d’amour par Léon Meganck.
 

 
L'auteur
Léon Méganck  est un naturaliste connu dans tous les milieux scientifiques; un artiste animalier apprécié de tous les connaisseurs.
C’est qu’il représente cette nature élémentaire, primordiale, allant du pinceau au crayon ou à la plume avec un égal bonheur.
Léon Méganck, grâce à ses talents nous fait faire un bond dans le continent asiatique, au début du XXe siècle. Avec son oeil poétique, partons sur les traces du plus prestigieux des tigres.
L’auteur, pour mieux vous mouvoir dans l’espace, a préféré libérer les images de ces bulles encombrantes.
Alors, en route !

Préface par Marcel De la Sorte


Sommaire
 
  1. Prologue – La tigresse « Bondissante » cherche soigneusement un endroit pour mettre bas. Son choix se porte sur une caveme peu profonde à proximité dʼune petite fontaine, où résident de nombreuses troupes de sangliers.
  2. La naissance de Van – « Bondissante » met « Van » au monde, ainsi que « Princesse », sa sœur.
  3. Les premiers pas – Après 12 jours, les petits ouvrent les yeux, parfois gênés par le soleil et découvrent leur petit monde.
  4. Lʼapparition de lʼhomme – « Bondissante » constate la présence de deux hommes. Une méfiance mutuelle sʼinstalle.
  5. Le déménagement – « Bondissante » se replie en haut dʼun mont, moins confortable, mais plus sécurisant. Lʼenfance heureuse des petits est évoquée.
  6. La première proie – Il sʼagit de la capture dʼun blaireau. Après une lutte acharnée et lʼaide de la mère, les petits finissent par maîtriser leur prise.
  7. La chasse – Les petits sʼinitient à la technique de la chasse et peuvent déjà aisément croquer le petit gibier. La description et les dessins de la faune prouvent à lʼévidence la connaissance savante de Léon qui se révèle comme un naturaliste invétéré.
  8. Une expérience amère – Les jeunes tigres se trouvent en présence dʼune famille de gorals. Van, impétueux et intrépide, attaque un chevreau, mais le vieux bouc veille et le précipite dans le ravin.
  9. La venue de lʼhiver – Les jeunes tigres découvrent la neige.
10. Le père de Van – Imposant et redoutable, chaque tigre lui cède le passage et si nécessaire, sa tanière.
11. Chou-Haï, la mer Sylvestre – Après les retrouvailles du père de Van et de « Bondissante », le premier sʼen va vers son destin inévitable : la fi n de sa vie. Arrive le moment où les jeunes quittent leur mère, qui répond à nouveau aux appels de lʼamour.
12. Manteau de velours – La chasse de zibelines et de lʼécureuil constitue leur proie favorite.
13. Une rencontre avec Toun-Lin – Le vieux trappeur croise Van sans heurt.
14. Le duel – Un combat sʼengage avec le vieux sanglier. Quoique aguerri, il rend lʼâme.
15. Un combat de géants – Van, tout en imitant la voix de lʼours, lʼaffronte.
16. Au harem – On assiste à la lutte entre cerfs. Van tue leur chef.
17. Quand on rentre chez soi – Au cours dʼune promenade, Van retourne dans son lieu natal.
18. Nuit des fauves – Trois tigresses sʼaffrontent pour avoir les faveurs de Van. Celui-ci portera son choix sur la plus jeune. La « Soyeuse » restée à lʼécart.
19. Les commères de la forêt – Ce sont les oiseaux qui commentent les événements récents. Sont-ce des médisances ou des calomnies ?
20. Le premier chagrin – La soyeuse est tuée par un fusil piégé. Le trappeur responsable est tué à son tour.
21. Lʼappel des ancêtres – Il est attiré par le pays où se trouvait son père, mais il retoume dans son pays natal.
22. Le retour au pays natal – Lʼenvironnement lʼétonne. Lʼinstallation dʼun chemin de fer et la construction dʼaffreux édifi ces ont complètement défi guré le paysage.
23. La concession forestière – Un chasseur de sangliers est tué par Van.
24. Les bruits de la Taïga – Toun-Lin, le trappeur, rencontre Van pour la seconde fois. Ils se croisent avec un respect mutuel.
25. Oreille fendue – Le vieux sanglier, expérimenté et plein de sagesse, sʼengage avec des chasseurs. La vieillesse le contraint à céder la place.
26. La loi de la Taïga – Suite à un vol de fourrures, un tribunal est constitué. Le vote sʼeffectue au moyen de fèves blanches et noires. Le tirage de quatre fèves blanches et une noire condamne le voleur à se livrer aux pattes de Van qui décidera de son sort.
27. Le grand vieillard – Toun-Lin trouve sur son chemin le cèdre auquel Soun-Fa, le voleur de fourrures était attaché. Van lʼa tué. Puis, Toun-Lin sʼen va à la recherche de ginseng.
28. Au poste – Beaucoup de palabres au sujet de Van, suite à la découverte de chevaux et sentinelles tués.
29. En patrouille – Un soldat est tué par Van.
30. Les réflexions de Toun-Lin – La déforestation de la Taïga, suite au besoin de bois pour le chemin de fer, le laisse songeur.
31. Le chasseurs de tigres – Ils capturent une tigresse et ses deux petits.
32. Le dernier combat – Van tente de libérer la tigresse, mais nʼy parvient pas. Il est blessé par un coup de feu et tue le chasseur. Toun-Lin suit Van et souhaite être tué par lui.
33. Épilogue – Van sʼen va mourir paisiblement au dessus dʼune colline, sans quʼil nʼattaque Toun-Lin. Le respect mutuel se réaffirme.

Établi par Marcel De la Sorte