Evolution of the Scale Armour in the Ancient Near East, Aegean and Egypt. An Overview from the Origins to the Pre-Sargonids
ISBN: 978-2-87457-036-0
9,50 €

Evolution of the Scale Armour in the Ancient Near East, Aegean and Egypt. An Overview from the Origins to the Pre-Sargonids

= Article =
 
F. DE BACKER, « Evolution of the Scale Armour in the Ancient Near East, Aegean and Egypt. An Overview from the Origins to the Pre-Sargonids », Res Antiquae 8, Bruxelles, 2011.
 
-------------------------------------------------------------
À première vue, l’armure d’écailles qui était utilisée au Proche-Orient ancien, en Égypte et dans le monde égéen contemporains n’a encore jamais été étudiée ou survolée en tant qu’ensemble. Seuls quelques articles isolés ont fourni la base nécessaire à la rédaction des prochains autres. Cet article présente un large aperçu de l’apparition et de l’évolution de l’armure d’écailles au Proche-Orient, en Égypte et dans le monde égéen ancien. L’objectif principal de cette étude reste la proposition d’un cadre géographie et chronologique général pour la recherche, ainsi que la confrontation des sources textuelles, visuelles et matérielles, lorsque celles-ci sont accessibles. L’auteur proposera une série de définitions, mais on les utilisera afin d’illustrer les différents types d’armure mentionnés dans le cadre de ce article. L’auteur ne prétend établir aucun lien d’héritage, de copiage, de vol de technologie ou d’autres choses similaires entre les différentes civilisations citées dans cet étude, sauf en cas de mention contraire dans le texte. La proposition de quelques raisons essentielles qui ont pu mener au choix de l’armure d’écailles comme protection standardisée pour l’Âge du Bronze et l’Âge du Fer Ancien en Méditerranée, plutôt que d’autres systèmes, viendront conclure cette première partie d’une série d’article portant sur l’armure d’écailles. Avant de procéder plus avant, on pourrait reprocher à l’auteur de désigner des réalités du Proche-Orient, du Monde Égéen et de l’Égypte anciens par des termes « européens » et médiévaux. On pourrait avoir raison…mais, dans ce cas, l’auteur attend la publication de l’étude lexicographique exhaustive des armures au Proche-Orient, en Égypte et dans le Monde Égéen, avec des références spécifiques aux sources visuelles et matérielles durant les IIIe, IIe et Ier millénaires avant notre ère, des détracteurs qui auraient le front de lui faire cette remarque.
--------------------------------------------------------------