Sull’apparato logistico-amministrativo della flotta micenea
ISBN: 2-87457-004-4
9,50 €

Sull’apparato logistico-amministrativo della flotta micenea

= Article =
 
E. SCAFA, « Sull’apparato logistico-amministrativo della flotta micenea », Res Antiquae 3, Bruxelles, 2006, p. 109-124.
 
--------------------------------------------------------------
D’après la tablette PY An 724 il est possible de reconstituer la hiérarchie de commandement de la flotte : wanax – lawagetas et le me-nu-wa (= « ministre de la Marine »). Le personnel est composé par les e-re-ta (= rameurs, et en même temps aristocrates guerriers) : au-dessus d’eux les e-re-ta-o ko-wo (= « superviseurs des rameurs ») supervisent. Les e-re-we (= « chargés de la marine» dans le sens de « intendance ») : sur eux les o-pi-ko-wo (= « superviseurs des chargés de la marine ») exercent une supervision. L’ensemble de l’« intendance » s’appelle e-re-te-ri-ja (= « l’ensemble de ceux qui travaillent pour les e-re-ta »), alors que les spécialistes qui construisent l’outillage naval ont le nom de na-u-do-mo (= « constructeurs de navires »). L’équipage est composé par les rameurs, plus deux « intendants » de bord, e-re-we o-pi-ko-wo, à savoir po-ti-ro (comme on les appelle à Cnossos), correspondant aux homériques κυβερνήτης et ταμίας (qui sont en surnombre par rapport aux équipages). La fonction d’armateur était remplie par le e-sa-re-u (cf. έξ-αρεύς), qui « plaçait l’un sur l’autre » (c’est-à-dire « assemblait ») les morceaux produits par les na-u-do-mo. On ne peut pas exclure, en outre, étant donné le rapport sémantique, que le toponyme pylien e-sa-re-wi-ja fût le siège où l’e-sa-re-u exerçait son activité et par conséquent le lieu où les navires étaient fabriqués : en définitive les chantiers navals de Pylos !
--------------------------------------------------------------