ISBN: 978-2-87457-108-4
REF. RANT16_PEE
9,50 €

Vivre et se déplacer dans les villas résidentielles à la fin de l’Antiquité en Italie et en Sicile. L’apport de l’étude planimétrique et de la syntaxe spatiale

= Article =
 
par Anthony PEETERS, dans Res Antiquae 16, 2019.

À la fin de l’Antiquité, les villas romaines connaissent une phase importante de restructuration et de monumentalisation. Elles se présentent désormais comme de luxueuses résidences qui s’érigent en centre de gestion d’un vaste fundus. Par le biais de cette étude, centrée sur la péninsule italienne et la Sicile, il s’agira de caractériser la manière de vivre et d’occuper ces villas grâce à une étude planimétrique combinée à la syntaxe spatiale et à l’analyse de la visibilité (Visual Graph Analysis), ainsi qu’aux sources littéraires. Ainsi, sept espaces (entrée monumentale, péristyle, pièces de représentation, parcours de représentation, thermes, appartements et espaces de service) seront détaillés pour mettre en lumière quatre rapports interpersonnels existants dans ces résidences. Cette étude sera également l’occasion de mettre en avant les apports de la syntaxe spatiale et de l’analyse de la visibilité pour les recherches planimétriques menées sur les villas de la fin de l’Antiquité et, de manière plus large, à l’archéologie.


Mots clé : Villa, Antiquité tardive, Syntaxe spatiale, Analyse de la visibilité, Planimétrie, Rapports interpersonnels, Italie, Archéologie
--------------------------------------------------------------