Confidences d’un coureur des bois
ISBN: 978-2-87457-058-2
274 pages, nombreux dessins et croquis
2012
27.50 €

Confidences d’un coureur des bois

Carnet d'ambiances de la forêt ardennaise 
L’auteur invite le lecteur à l’accompagner dans ses randonnées à travers la forêt ardennaise et à y partager ses séances d’affûts, ses bivouacs, ses rencontres et ses observations, tout au long d’une série de scènes d’ambiance dont les acteurs sont les animaux sauvages et le décor une nature qui cherche encore à vivre sans trop se préoccuper des hommes.

L’ouvrage est avant tout un hommage à la beauté de la forêt et des bêtes qui la peuplent : la présentation, soignée, évoque un carnet de terrain de naturaliste. De nombreux albums et beaux livres composés principalement de somptueuses photographies ont déjà été publiés pour témoigner de la richesse et de l’attrait de nos forêts : cet ouvrage est le premier à en faire de même principalement par le texte. Les illustrations (croquis, dessins) de l’auteur servent à renforcer le caractère vivant des récits pour créer un tableau qui ne pourra que séduire tous ceux qui, comme lui, se sentent une âme de « coureur des bois ».

Le livre se compose d’une bonne trentaine de textes d’ambiances, qui se succèdent au rythme des saisons, et dans lesquels se mêlent habilement des élans de poésie sans lyrisme, quelques notes de nostalgie, de nombreuses touches d’humour parfois teinté d’ironie, un rien de provocation et d’insoumission parfois, mais aussi des considérations plus profondes qui invitent à la réflexion et au débat sur l’avenir de notre forêt.

L’auteur y exprime ses opinions personnelles, forgées au terme d’une longue expérience, sur divers thèmes directement en rapport avec la forêt ardennaise et sa conservation, tels que la chasse, la gestion forestière, l’accès à la forêt, le retour de grands animaux sauvages, etc. Subjectives - puisque personnelles –, ses prises de position sont plus destinées à engendrer un débat positif qu’à susciter des querelles négatives.

Un ouvrage original puisqu’à la fois témoignage et plaidoyer, « Confidences d’un coureur des bois » se lit avec beaucoup d’aisance… et de plaisir ! Un cadeau idéal pour tous vos amis, vos connaissances, vos proches passionnés par la nature et la forêt d’Ardenne.

L'auteur



Auteur ou co-auteur d’ouvrages littéraires ou techniques consacrés à la faune sauvage ainsi que de guides pratiques de découverte de la nature, Bernard De WETTER s’est rendu aux quatre coins du monde dans le cadre des nombreux projets de conservation de la nature auxquels il lui a été donné de participer, au service d’espèces aussi diverses que les gorilles de montagne du Rwanda, les rhinocéros du Kenya, les tortues marines de Guyane, les phoques d’Ecosse, les gibbons de Thaïlande, les dauphins des mers tropicales, les grands rapaces d’Europe...

Il poursuit aujourd’hui ses activités professionnelles au service de la conservation des espèces sauvages en tant qu’écrivain, traducteur, illustrateur, conférencier, guide, consultant international en tourisme centré sur la découverte de la faune… au gré des missions qui lui sont confiées ou des projets qu’il initie lui-même. 

Il s’est vu décerner en 2010 le Premier Prix Jacques Delacroix de l’Académie française, pour un de ses derniers ouvrages en date, intitulé Le Mystère Lynx (Voir).

Sa longue expérience des régions tropicales et son attachement avoué aux grands espaces sauvages du Continent noir ne l’empêchent nullement d’apprécier à leur juste valeur les richesses naturelles que notre petit pays peut encore s’enorgueillir de posséder. Chaque fois qu’il en a l’occasion, il se replonge avec délice dans la forêt de l’Ardenne, la Gaume, la Famenne, les Fagnes… 

Comme pour revenir aux sources, renouer avec ses racines.

Contenu

Avant-propos
– « Ma » forêt
– St Sylve-estre
– Neiges
– Castors l’hiver
– Lunes
– Lièvre des bois ou lièvre des champs ?
– Des aboiements dans la forêt
– La forêt, la nuit
– Lutin ludique des eaux vives
– Printemps
– Puants & nuisibles
– Arbres
– Bêtes étranges venues d’ailleurs
– Plaisirs de l’affût
– Se faire animal
– Tendres renardeaux
– Clôtures
– Étés
– Castors l’été
– Le menu peuple de l’air, de la terre et de l’eau
– De becs et de plumes
– Aubes
– Un masque de noir et de blanc
– Accès interdit
– Le petit fauve de nos forêts
– Automnes
– Seigneur sans domaine ?
– Pluies
– Retour de l’oubli
– La bête noire
– Quand résonne le brame
– Journée de chasse
– Pourquoi la forêt ?
Annexe 

Dessins de l'auteur © Reproduction interdite pour tous pays



Voir quelques pages en PDF


On en parle…

• "Carnet, c’est le bon mot. L’ouvrage est présenté sous la forme d’un cahier de notes ou d’école. Au fil des 273 pages, il propose une trentaine de textes d’ambiances. Ceux-ci se succèdent au rythme des saisons. Il y a ajouté des illustrations (croquis et dessin), ce qui renforce encore le caractère vivant des récits. […] Bernard De Wetter ne livre pas qu’un témoignage. La critique se mêle au récit. Un plaidoyer, en faveur d’une autre manière d’approcher la gestion de la forêt en Wallonie. […] Mais le livre, insistons bien, n’est pas qu’une succession de critiques. “Ces confidences constituent avant tout un hommage à l’Ardenne et à ses citoyens”, conclut son auteur." (La Dernière Heure 9/11/2012, N. Druez).

• "Dans son livre, il y partage ses plongées sur les sentiers, au milieu d’un massif de feuillus… Le résultat ? Une trentaine de textes d’ambiance, au fil des saisons. L’auteur y a ajouté des illustrations – les siennes – pour renforcer encore cette immersion. Cette forêt, il en a besoin. Une respiration, pour lui. Bruxellois d’origine, il a parcouru le monde, mais ne se lasse pas de redécouvrir la nature du sud du pays. Avec ses odeurs, ses bruits et ses mystères. […] Son livre se veut un simple témoignage, et pas un manuel scientifique. Simple témoignage ? Bien davantage, en fait. Un plaidoyer. […] Il y exprime, au détour d’une observation, des opinions personnelles sur les mesures de conservation de la forêt, le rôle des pouvoirs publics, l’accès au bois, le retour de grands animaux sauvages, etc. Bernard De Wetter s’en prend par exemple aux battues, « une pratique violente et perturbatrice pour toute la faune. » Cette forme de chasse est synonyme, à ses yeux, de confiscation de la forêt par quelques individus. « On doit pouvoir exprimer ce type de point de vue et parfois bousculer les choses, même si mes prises de position subjectives ne constituent pas l’essentiel du livre. Je présente beaucoup d’éléments positifs. C’est, en outre, une forme d’hommage à l’Ardenne et ses habitants », conclut-il." (Le Soir 9/11/2012, DRUEZ,NICOLAS)

• "L’ouvrage est un hommage à la forêt, doublé d’un plaidoyer pour son respect, avec quelques prises de positions personnelles de l'auteur Bernard De Wetter […]." (RTBF Info 13/11/2012, Anne Lemaire, Christine Pinchart)

• Émission "Bon week-end" sur La Première, par Claudine Brasseur (à écouter en ligne : http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1796319)

* "L'auteur en a fait des balades et des observations; il a des réflexions qui interpellent et méritent débat, mais plus encore, son bon sens est généreux ! C'est très bien d'en témoigner, chacun à son niveau, c'est comme cela que se perpétue le tissu de l'humain sur terre. Je lui souhaite une bonne continuation." (Philippe, Couvin)